J'ai coupé les ponts. Oui oui couper les ponts.

De ceux qui ne respectaient pas mes limites.
Qui m'imposaient leurs impasses.
Qui dénigraient mes sensibilités.
J'ai coupé les ponts de ceux qui ignoraient ma présence, ou se satisfaisaient de mon absence.

J'ai coupé les ponts.
Elle est bizarre cette phrase.
Un pont va d'une rive a l'autre.
Un pont amène vers quelque chose.
Mais quand l'autre ne le traverse plus, à quoi bon maintenir le lien?
Les liens c'est pour les gens qui s'aiment.
Ceux qui se manquent.
Ceux qui se tortillent d'amour et crient leur joie.
Les liens c'est sacré, ça ne s'inventent pas.
Alors j'ai coupé mes ponts qui ne me menaient nulle part.
Ceux qui me laissaient plus d'attente que d'offrandes.
Mes ponts d'amour sans amour.
J'ai coupé mes chaînes, celles qui nous bloquent sans doute pour rejoindre l'autre côté.

Vous savez très souvent on s'entoure de personnes qui nous ont près d'eux sans choix.
Sans dénigrer, ils ne peuvent vraiment s'offrir.
Ils ont l'habitude que vous ayez cette place.

Mais si vous cassez les codes, si vous prenez la place méritée qu'est ce qui se passe ?
Vous couperez des ponts.
C'est indéniable.
Parce que vous allez en créer d'autres pardi.

D'autres rives, d'autres attaches, d'autres amours, d'autres amis vous attendent.
Ne croyez pas que l'amour est toujours dans la même ville.
Que l'ami est votre voisin.
Ne croyez pas forcément que votre famille va vous aimer.

Parfois un inconnu changera votre vie, et vos proches vous tourneront le dos.
Alors coupez des ponts.
Ils amènent à des virages qui embarquent vers d'autres voyages.
Et ne cessez jamais de sauter dans la flaque, de dire stop a quelqu'un.
De claquer la porte aux nez des gens qui ne respectent pas votre paillasson.
De vérifier votre place.
De l'inventer s'il elle n'existe pas encore.
C'est votre vie, et il vous appartient de vous entourer de gens qui vous veulent vraiment...

Cyrielle Soares

.